Le Best Of de Sarkozy Président (2009)

A force de s’indigner en permanence, on s’habitue tellement à l’être qu’on en banalise les scandales et les injustices. Pour exemple, quand un homme politique est corrompu, on entend à droite à gauche « ils le sont tous de toute façon » et l’émetteur de ses paroles de continuer à voter pour le politicien en question.

Voilà pourquoi, il est important de se souvenir. Se souvenir du « bruit et de l’odeur » ou des essais nucléaire dans le Pacifique pour Chirac. Se souvenir de l’état d’urgence et du couvre-feu en 2005 mais aussi du CPE pour De Villepin. Pour Sarkozy, le bilan est lourd, très lourd, et il mérite d’autant plus qu’on s’en souvienne que le nombre de scandales à oublier pour l’actuel chef de l’Etat est important.

Deux fois par semaine, nous reverrons donc une année de la présidence Sarkozy en reprenant l’article publié sur Agoravox.

Le lipdub de l'UMP

souvenons-nous de l’année 2009 !

15 janvier 2009 : Brice HORTEFEUX présente Fadela AMARA comme « une compatriote » et rajoute : « comme ce n’est pas forcément évident, je le précise ».

6 mars 2009 : Au Mexique, Nicolas SARKOZY et Carla BRUNI logent dans l’hôtel de Roberto Hernandez Ramirez, soupçonné de participer au blanchiment de l’argent de la drogue.

19 mai 2009 : Un homme est jugé pour avoir dit à des policiers qui effectuaient un contrôle d’identité : « SARKOZY je te vois ».

25 mai 2009 : Frédéric LEFEBVRE propose un amendement pour permettre aux salariés de continuer à travailler pendant un arrêt maladie ou un congé maternité.

7 juin 2009 : Reniant une promesse de l’UMP pendant la campagne, Brice HORTEFEUX, élu surprise aux élections européennes, refuse d’aller siéger au parlement.

22 juin 2009 : L’action étant désormais permise par la récente réforme des institutions, Nicolas SARKOZY s’exprime devant les députés et les sénateurs réunis pour l’occasion au château de Versailles. Coût approximatif de l’opération : 400.000 euros.

22 juin 2009 : Nicolas SARKOZY annonce le grand emprunt auprès des français et l’abandonne en décembre au profit d’un emprunt auprès des marchés financiers.

14 juillet 2009 : Le jour de la fête nationale, Johnny HALLYDAY, qui a quitté la France pour payer moins d’impôts, donne un concert gratuit payé par l’état. Coût : 1,9 millions d’euros, dont 30000 pour le chanteur.

26 juillet 2009 : Nicolas SARKOZY fait un malaise lors d’un jogging. Le 26 juin 2008, l’adepte du « travailler plus pour gagner plus » déclarait : « même pas fatigué ».

17 août 2009 : Luc CHATEL visite un supermarché où les clientes ont étés préalablement sélectionnées parmi des sympathisants UMP.

29 août 2009 : Eric WOERTH déclare être en possession d’une liste de 3000 noms de contribuables détenteurs de comptes en Suisse et les menace en cas de non-régularisation. Le 23 mars 2007, Eric WOERTH et Patrick DEVEDJIAN se rendaient en suisse pour récolter des fonds pour la campagne présidentielle de Nicolas SARKOZY.

3 septembre 2009 : Nicolas SARKOZY, en visite à l’usine Faurecia, fait sa déclaration télévisée entourés de personnes choisies pour leur petite taille.

5 septembre 2009 : Devant un jeune militant UMP présenté par une participante comme « notre petit arabe », Brice HORTEFEUX dit « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ».

13 septembre 2009 : Eric BESSON refuse de signer le décret d’application de la loi sur les tests ADN. Les députés UMP se fâchent. Nicolas SARKOZY soutient Eric BESSON en déclarant que les tests ADN ne servent à rien, alors qu’il était pour en 2007.

13 septembre 2009 : Eric BESSON fait un doigt d’honneur à des journalistes qui le filment.

18 septembre 2009 : Nicolas SARKOZY visite l’hôpital Paul Brousse de Villejuif. Coût : 156.632 euros.

23 septembre 2009 : Enfreignant la loi sur la présomption d’innocence, Nicolas SARKOZY (avocat de profession) parle des « coupables » à propos des personnes mises en examen dans l’affaire clearstream.

23 septembre 2009 : A l’occasion de la visite de Nicolas SARKOZY à New York, le consulat organise une réception de la communauté française. Coût environ 400.000 euros.

23 septembre 2009 : Nicolas SARKOZY annonce : « Les paradis fiscaux, le secret bancaire, c’est fini. »

28 septembre 2009 : Eric BESSON propose la « carte de séjour gold », qui s’obtient en échange d’un investissement de 10 millions d’euros ou la création de 50 emplois.

28 septembre 2009 : Frédéric MITTERRAND défend le cinéaste Roman POLANSKI, recherché par les états-unis pour le viol supposé d’une fille de 13 ans. Frédéric MITTERRAND avait écrit un livre en 2005 dans lequel il avouait être adepte du tourisme sexuel. En mars 2009 il se portait témoin de moralité de deux jeunes violeurs d’une fille de 16 ans, l’un des deux jeunes étant son filleul.

13 octobre 2009 : Nicolas SARKOZY déclare : « Ce qui compte en France pour réussir, ce n’est plus d’être bien né, c’est travailler dur, et avoir fait la preuve, par ses études, par son travail, de sa valeur ». Dans le même temps, son fils Jean SARKOZY, 23 ans et seulement en 2ème année de droit, est pressenti pour devenir président de l’EPAD (Etablissement Public pour l’Aménagement de la Défense) le centre d’administration de l’un des principaux quartiers d’affaires européens.

23 octobre 2009 : Jean-François LAMOUR se trompe de bouton et vote pour la surtaxe envers les banques proposée par les socialistes. Jean-François LAMOUR avait lors des débats semblé être effectivement pour cette proposition. L’amendement, qui suscitait l’opposition de Christine LAGARDE, est adopté, mais le vote sera annulé.

2 novembre 2009 : Marie N’DIAYE reçoit le prix Goncourt. En 2007 elle avait déménagé en Allemagne avec sa famille car elle trouvait la France de SARKOZY « monstrueuse ».

4 novembre 2009 : Un homme est jugé pour avoir brandi une pancarte « casse-toi pov’ con » au passage de Nicolas SARKOZY.

9 novembre 2009 : Sur sa page facebook, Nicolas SARKOZY raconte comment il s’est retrouvé à Berlin le 9 novembre 1989 pour la chute du mur. Mais les indices montrant un mensonge s’accumulent.

25 novembre 2009 : Henri PROGLIO est nommé PDG d’EDF. A cette occasion, le salaire de ce poste est augmenté de 45% pour être porté à 1,6 millions d’euros annuels. De plus, Henri PROGLIO continue de toucher 450.000 euros par an d’indemnités de la part de Véolia. Conflit d’intérêt, sommes importantes, Henri PROGLIO est contraint de renoncer à cette dernière somme pour calmer la polémique.

10 décembre 2009 : Les jeunes de l’UMP sortent un « lipdub » où plusieurs ministres dansent et chantent en playback. La musique ayant été utilisée sans l’autorisation de l’auteur, ils devront payer 29000 euros.

15 décembre 2009 : Oubliant qu’elle porte un micro, Rachida DATI téléphone à une amie et lui dit qu’elle n’en peux plus d’être au parlement de Strasbourg.

 

Les commentaires sont fermés.